Vous êtes ici : Accueil du site > Les AMP à Madagascar > Processus de création d’AMP

ANDAVADOAKA

Processus de création d’AMP

Ouverture pêche au poulpes, Andavadoaka, 2005 En règle générale, le processus de création de toute aire marine protégée (AMP) suit 4 étapes :
- un diagnostic initial de l’écosystème qui permet d’identifier les peuplements les plus remarquables, ceux qui sont en bon état de santé et ceux qui sont dégradés ;
- un diagnostic du contexte socio-économique de la future AMP ;
- la délimitation de l’AMP et de son zonage ;
- la création officielle de l’AMP et l’élaboration d’un plan de gestion destiné à réglementer l’accès et les usages pour chaque zone.

Il y a encore une vingtaine d’années, ce processus reposait exclusivement sur l’expertise scientifique, la délimitation de l’AMP et de son zonage se faisant sur la seule base du diagnostic de l’écosystème. Lorsqu’un diagnostic du contexte socio-économique était réalisé, il n’était guère utilisé. Depuis, il est de plus en plus fréquent d’associer les usagers dans la délimitation de l’aire protégée et du zonage qui la compose. Cette participation va d’une simple information du public à propos de l’AMP, l’objectif étant de le faire adhérer aux délimitations et zonages définis au préalable sur des critères biologiques, à une véritable concertation au cours de laquelle l’opinion des usagers est prise en compte pour délimiter l’AMP et en établir le zonage (Figure 1). C’est le processus logique qui a été planifié dans le cadre du projet « Andavadoaka » et qui est en cours de mise en place depuis 2003. La concertation intervient avant même l’étape de diagnostic.

Figure 1 - Typologie des différents processus de création d’une AMP

Inauguration des AMP à Lamboara, 2005Dans un tel processus, les communautés locales décident de la délimitation des AMP, charge ensuite aux scientifiques de vérifier si les zones proposées présentent une biodiversité suffisante pour justifier une mise en réserve. Il s’agit là d’un processus de création d’AMP tout à fait innovant, encore inédit à Madagascar comme dans le reste des îles de l’Océan Indien.


Site réalisé en SPIP | Crédit & Mentions légales | Site non optimisé pour FF3 Mac